Inhibiteurs Tyrosine Kinase BCR-ABL

Les inhibiteurs de tyrosine kinase BCR-ABL sont des médicaments utilisés dans le traitement de première intention de la leucémie myéloïde chronique. Plus de 90% des cas de leucémie myéloïde chronique sont causés par une anomalie chromosomique qui se traduit par une formation appelée chromosome Philadelphie. Lorsque le chromosome Philadelphie est formé, un gène de fusion appelé gène BCR-ABL se forme pendant la translocation. Le gène BCR-ABL code pour la tyrosine kinase BCR-ABL. Les inhibiteurs de la tyrosine kinase BCR-ABL agissent en inhibant l’enzyme tyrosine kinase BCR-ABL, qui est importante dans la pathogenèse de la leucémie myéloïde chronique.

L’imatinib, premier inhibiteur de la tyrosine kinase BCR-ABL, a été approuvé par la FDA en 2001 et mis en service. L’imatinib est appelé inhibiteur de la tyrosine kinase de première génération. Avant cette date, aucun médicament n’était disponible pour modifier l’évolution de la leucémie myéloïde chronique. Seuls des médicaments cytotoxiques tels que le busulfan, l’hydroxyurée ou l’interféron alpha (rIFN-a) ont été utilisés. C’est pourquoi les inhibiteurs de la tyrosine kinase BCR-ABL sont considérés comme une révolution dans le traitement de la leucémie myéloïde chronique.

Dans certains cas, une résistance à l’imatinib peut se développer. Dans ce cas, la dose de médicament peut être augmentée et commutée vers des inhibiteurs de tyrosine kinase de deuxième génération. On pense que les médicaments de deuxième génération ont moins de résistance et d’intolérance que l’imatinib. Les médicaments de deuxième génération sont le nilotinib, le dasatinib, le bosutinib, le bafetinib et le ponatinib.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here