Médicaments Antifongiques

Les médicaments antifongiques sont les plus couramment utilisés pour traiter les infections fongiques qui affectent la peau, les cheveux et les ongles. Les antifongiques éliminent sélectivement les pathogènes fongiques d’un hôte avec une toxicité minimale pour l’hôte.Les antifongiques les plus couramment utilisés sont les polyènes, les azoles et les antimétabolites. 

Les médicaments antifongiques peuvent être utilisés par voie orale, intraveineuse, topique.  

Médicaments antifongiques polyène

Ces médicaments interagissent avec les stérols dans les membranes cellulaires (ergostérol dans les cellules fongiques; cholestérol dans les cellules humaines), provoquant des fuites de cellules en formant des canaux à travers la membrane. Les agents antifongiques polyènes comprennent la nystatine, l’amphotéricine B et la pimaricine.

L’amphotéricine B est le principal agent antifongique dans le traitement des mycoses potentiellement mortelles et de la plupart des autres mycoses, à l’exception des dermatophytoses possibles. Le large spectre d’activité   comprend la plupart des moisissures et levures médicalement importantes, y compris des pathogènes dimorphes tels que Coccidioides immitis, Histoplasma capsulatum, Blastomyces dermatitidis  et  Paracoccidioides brasiliensis . C’est le médicament de choix pour le traitement de la plupart des mycoses opportunistes causées par des champignons tels que les espèces Candida, Cryptococcus neoformans, les espèces Aspergillus et les zygomycètes.

La nystatine a été le premier médicament antifongique à succès développé et est encore largement utilisée. C’est le premier représentant des médicaments antifongiques polyène développés plus tard. Il a une activité antifongique à large spectre. 

La pimaricine (natamycine) , un autre polyène, est utilisée par voie topique pour traiter les infections mycotiques superficielles de l’œil. Il est efficace contre les levures et les moisissures.

Médicaments antifongiques azolés

Les médicaments antifongiques azolés inhibent la synthèse de l’ergostérol, un composant important de la membrane cellulaire fongique. Ils peuvent être administrés par voie orale pour traiter les mycoses chroniques. Le kétoconazole, le premier médicament oral de ce type, a été remplacé par des dérivés de triazole plus efficaces et moins toxiques tels que le fluconazole, l’isavuconazole, l’itraconazole, le posaconazole et le voriconazole.

Le kétoconazole a jeté les bases des azoles antifongiques oraux. Il peut être appliqué à la fois par voie orale et topique et a une gamme d’activités, y compris les infections dues à H capsulatum et B dermatitidis, pour lesquelles il est souvent utilisé chez les patients immunodéprimés. Il est également efficace contre la candidose muqueuse et diverses mycoses cutanées, notamment les dermatophytes, le pityriasis versicolor et la candidose cutanée. Il n’est pas indiqué pour le traitement de l’aspergillose ou des infections systémiques causées par la levure.

Triazoles ( fluconazole , itraconazole) l’azole est devenu la norme des antifongiques, remplaçant l’amphotéricine B pour gérer certaines formes de mycoses systémiques. Le fluconazole est maintenant couramment utilisé pour traiter la candidémie chez les hôtes non neutropéniques et est accepté pour une utilisation dans la cryptococcose et certaines formes de coccidioïdomycose. L’itraconazole s’est avéré efficace pour l’histoplasmose, la blastomycose, la sporotrichose, la coccidioïdomycose, le traitement de consolidation de la cryptococcose et certaines formes d’aspergillose. Le fluconazole peut être administré par voie orale ou intraveineuse. La formulation homologuée pour l’itraconazole est orale, mais une formulation intraveineuse est à l’étude et pourrait être un contributeur important aux problèmes de biodisponibilité liés à l’absorption de la formulation orale.

Autres médicaments antifongiques

La griséofulvine est active in vitro contre la plupart des dermatophytes et a été le médicament de choix pour les infections chroniques causées par ces champignons (par exemple, les infections des ongles avec Trichophyton rubrum) car elle est administrée par voie orale et peut-être incorporée dans des tissus en croissance active. Il est toujours utilisé dans de telles situations, mais dans de tels cas, certains nouveaux agents antifongiques azolés sont traités plus intensément. 

L’iodure de potassium est utilisé uniquement pour traiter la sporotrichose cutanée et lymphocutanée. Il semble agir en améliorant le processus d’élimination transépidermique chez l’hôte infecté.

Médicaments antifongiques antimétabolites

La flucytosine (5-fluorocytosine) est un analogue fluoré synthétique antifongique de la cytosine, un composant corporel normal. La flucytosine inhibe la synthèse de l’ADN fongique plutôt que d’inhiber la synthèse de la membrane cytoplasmique en inhibant la synthèse de l’ergostérol, comme c’est le cas avec l’amphotéricine B et les azoles. La flucytosine peut avoir un effet bénéfique chez les patients atteints de cryptococcose et de candidose. Ce n’est pas le médicament de choix pour les infections car son efficacité clinique est inférieure à celle de l’amphotéricine B et la résistance aux médicaments est courante pendant le traitement.

Ékinocandines

Les échinocandines sont une nouvelle famille d’antifongiques. La caspofungine, l’anidulafungine et la micafungine sont des médicaments inclus dans ce groupe. Aspergillus spp. et d’autres champignons filamenteux et contre les espèces de Candida in vitro et in vivo. Ils sont également actifs contre certains champignons dimorphes tels que Histoplasma capsulatum, Coccidioides immitis et Blastomyces dermatitidis. Tous sont approuvés pour le traitement de la candidose invasive et de la candidémie, et sont similaires à l’amphotéricine B liposomale dans cette indication. L’anidulafungine s’est avérée supérieure au fluconazole chez les patients atteints de candidémie. Seule la caspofungine est approuvée pour le traitement de l’aspergillose invasive chez les patients résistants ou intolérants au traitement conventionnel. Micafungin est la seule échinocande autorisée pour une utilisation chez les nouveau-nés. Ékinocandines, 

Sélection de médicaments antifongiques

Les tests de sensibilité in vitro aux champignons n’ont pas encore été standardisés et les résultats des tests in vitro ne peuvent pas toujours être comparés aux résultats obtenus in vivo. Par conséquent, la présélection d’un agent antifongique pour une utilisation clinique est faite principalement sur la base du pathogène fongique spécifique impliqué. Le spectre d’activité des agents antifongiques homologués est bien défini par les résultats des tests précliniques et cliniques avec les pathogènes fongiques les plus courants. Cette approche est utile pour éviter la sélection d’antifongiques pour les espèces fongiques qui sont connues pour montrer une résistance primaire à la substance mais qui sont moins utiles pour sélectionner des antifongiques pour des espèces connues pour développer une résistance secondaire (induite par un médicament) à une substance particulière.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here